Un projet écologique

La production, l’usage d’une spiruline paysanne et artisanale présentent de nombreux aspects écologiques, et proposent des réponses à nos préoccupations socialement responsables porteuses de Sens.

La production de spiruline est écologique

La productivité par kg de protéines comparée à la quantité d’eau est phénoménale comparée à celle du soja, ou de viande.

 

 Elle l’est aussi, si l’on compare la productivité par hectare.

Comme la production de spiruline se fait dans des bassins, on peut utiliser des terres de moins bonne qualité, voire infertiles. Les engrais- intrants utilisés pour la nourriture de la spiruline sont totalement utilisés par celle-ci. Il n’y a pas de lessivage des sols comme dans l’agriculture conventionnelle puisque cette culture se fait en milieu clos.
L’actuelle production de viande mobilise près de la moitié des terres agricoles de la planète ; et dans les pays du continent américain, beaucoup de cultures sont OGM. Réduire sa consommation de viande, et la remplacer par des protéines végétales (la spiruline en contient environ 60%) ferait diminuer les gaz à effet de serre dus aux cultures, et à l’émission de méthane par les ruminants. De plus, la spiruline se nourrit de dioxyde de carbone, et produit de l’oxygène.
Dans notre ferme, nous avons mis en place un bassin de recyclage des purges, et les eaux usées sont recyclées dans un autre bassin grâce à des plantes.

 

 

Une installation exemplaire au Portugal.

Nous sommes installés sur la serra de Monchique sur des terrasses dont les murs magnifiques sont les vestiges de cette époque où ces terres étaient cultivées par des familles sur un mode de quasi auto- suffisance.

 

 

Ce lieu était en friches depuis plus de 20 ans ; en effet, la commune de Monchique a perdu plus de la moitié de sa population depuis une quinzaine d’années : conséquence de la non-reconnaissance de l’importance des paysans, les enfants ont fait des études, parfois supérieures, et sont partis vers les villes. Pour nous, créer une ferme à spiruline dans un tel contexte est porteur de Sens : au Portugal, des millions d’hectares sont maintenant en friches ; or, ici, des lieux où il y a lieu de la bonne eau, et du soleil sont foisons. S’installer dans un endroit isolé (nous sommes à 5 kms de Monchique), c’est occuper un espace agricole délaissé, apporter une nouvelle énergie pour entretenir ces espaces quasi sauvages ; c’est aussi participer à la prévention des incendies qui ont pu faire d’importants ravages, il y a une dizaine d’années. C’est proposer une alternative, pleine de bienfaits pour la santé, à la monoculture des eucalyptus destinés à la fabrication de la pâte à papier ; ils poussent si facilement, asphyxient toute autre végétation, et il est quasiment impossible de détruire leurs racines pour faire d’autres cultures.
Une structure comme la notre demande un investissement modéré, et peut générer un revenu raisonnable pour une famille ; c’est un exemple reproductible, d’autant plus que notre volonté est de rester à une taille humaine, et souhaitons partager avec d’autres porteurs de projet nos savoirs… Sens et Partage.

 

 

Juste prix

Cet élément est partie intégrale de notre projet : faire croire, comme on le voit depuis des années, que le prix des denrées alimentaires doit être le plus bas possible, c’est faire l’économie des questions : qui produit ? où ? comment ? comment vit ce producteur ? qu’est devenue sa dignité ? Une ferme disparait en Europe toutes les 2 minutes, et le Portugal n’est plus autosuffisant au niveau alimentaire. Nous proposons la spiruline à un prix qui peut paraitre élevé par rapport à des productions industrielles dont on ignore l’origine, et ne peut évaluer la qualité chimique. Ce prix est celui de notre travail, et de la reconnaissance de notre démarche qualitative, sans volonté d’enrichissement ; de quoi vivre décemment ; nous avons l’opportunité de vivre de notre travail dans un lieu unique, et nous l’apprécions.
Vous pouvez venir nous rencontrer, échanger, visiter nos installations, apprendre la culture familiale de spiruline…. En toute transparence, nous vous montrerons nos analyses qualitatives. Ce lien de proximité est aussi un lien humain, autour de la spiruline : un aliment, du plus lointain passé, et espoir du futur.

 

 

 

Malnutrition et production familiale.

Notre ferme peut être un lieu d’apprentissage pour des projets à vocation humanitaire souhaitant lutter contre la malnutrition ; de tels types de fermes existent en Afrique francophone ; on peut espérer l’apparition et pourrions contribuer à de tels projets en Afrique lusophone.
Une autre facette de nos projets, est de favoriser une production familiale de spiruline : dans un bassin de 1 m2 avec 20 cm de milieu de culture créé avec des intrants, il est possible de récolter chaque jour la quantité nécessaire pour une personne ; cela, dans notre climat, de mai à octobre ; la spiruline se développe fort bien dès que le milieu a une température à partir de 25° jusqu’à 37°.

 

 

jean paul jourdan, a pioneer about spirulina

 

Un pionnier, de toujours, de la spiruline, Jean Paul Jourdan, propose le téléchargement d’un manuel de culture artisanale « cultivez votre spiruline » lien : http://spirulinefrance.free.fr/Resources/Manuel.pdf en français, avec une partie en anglais et espagnol ; manuel très complet, et mis à jour régulièrement.
Il publie chaque mois ‘’les petites nouvelles de la spiruline’’ en français ; nouvelles de la famille mondiale de la spiruline ; lien : http://spirulinefrance.free.fr/lespetitesnouvel.html

Copyright 2015 Spirulina da Serra - Monchique | All Rights Reserved